vendredi 7 septembre 2012

Du soir au matin, mon quatorzième album.

  1. Pour la glande est la troisième version d'une chanson composée en 2008 sous le titre Amoureux du soleil puis Bucolique utopiste. Jamais satisfait par le texte, j'espère qu'il n'y aura pas de quatrième version...
  2. Milliardaires prétend être une chanson de marin, aux effluves celtiques... Il manque tout de même une petite bombarde. Ebay, ouvre-toi !
  3. Le cadeau est ma première véritable chanson « guitare/voix ». La seule qui me semble intéressante, malgré le bruit de vaisselle de ma douce et tendre que l'on peut entendre à 0 :51...
  4. Pour Noël, chanson triste... comme Noël ? Les grelots et autre shakers sont très agaçants mais je n'ai pas eu la force de les retirer.
  5. Barbus chevelus, la chanson rock. Elle aurait pu (dû?) être une chanson Queue du Lézard. Elle n'attrapera donc jamais l'énergie que Thib & Dan lui auraient donnée.
  6. Son Job : blues-rock knopflerien featuring Stone Pillow. Je n'aime que les passages solos de Stone Pillow. (1er et 3e solos guitare)
  7. OnlyStrat est un court morceau instrumental entièrement stratifié, comme son nom l'indique.
  8. Danse avec les sirènes est une vieille chanson de La Queue du Lézard, jamais enregistrée. Encore une fois, le trio triangulaire va manquer. Mais je souhaitais une version plus intime pour ce texte si pessimiste.
  9. Le petit chaperon rose aborde un thème bien tragique et délicat, sur une musique légère. L'intro de cette chanson accède à la deuxième place de mes intros préférées, après Petit Talibé.
  10. Paris est un petit défi personnel. Piano/voix pour un guitariste. Pour casser le mythe, j'avoue tout : Le piano est joué en 3 fois, avec une seule main pour chaque prise. La chanson raconte ce paradoxe parisien des solitaires aux vies sociales exacerbées.
  11. Je suis un pantin n'est pas Je suis un voyou mais une petite farce brassenso-gitane.
  12. Ma démission est la réponse à Ma vocation. Toute aussi ratée que la première... Enfin, j'aime bien le solo wah-wah, alors je la garde.
  13. Des ruines est une sombre histoire existentielle. L'absurde humanité en douze cordes.
  14. Vieux con me projette dans le futur qui est déjà mon présent. Aurai-je mis le pied dans une nouvelle génération ?
  15. Jolly Joker est une vieille, vieille chanson. Reprise par La Queue du Lézard, je lui offre une nouvelle peau. Mais j'aurais bien voulu ajouter quelques irish whistles...

L'ensemble de l'album aurait mérité un remixage complet. La voix est presque toujours surmixée. (mixage au casque, voisinage oblige) Mais par fainéantise, je laisse tomber. Et puis je suis trop pressé de commencer le prochain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire